28 tirailleurs sénégalais naturalisés

Samedi matin, le président de la République a naturalisé vingt-huit tirailleurs sénégalais. Ils ont entre 78 et 90 ans et ont combattu dans les rangs de l’armée française pendant la Seconde guerre mondiale, en Indochine ou en Algérie. Plus de cinquante ans après, ils n’étaient toujours pas citoyens français. Un tort que François Hollande avait promis de réparer à son homologue sénégalais, Macky Sall en décembre dernier. «Nous sommes rassemblés pour une cérémonie d’entrée dans la nationalité française, pour des retrouvailles» a lancé François Hollande en ouverture de la cérémonie officielle à l’Élysée, avant de préciser que «tous les anciens tirailleurs qui résident en France et qui en feront la demande, obtiendr[aie]nt la nationalité française». «Ceux qui se sont battus pour la France et qui font le choix d’y vivre, doivent pouvoir devenir Français», a estimé le chef de l’État, qui a reconnu qu’«il a[vait] fallu mener un long combat pour que la France consente enfin à réparer cette injustice». François Hollande a pris soin de rappeler le rôle historique de ceux que l’on nommait les «dogues noirs de l’Empire». «Quand l’Europe bascule dans la grande guerre, la France recrute plus de 230 000 soldats en Afrique   Dans les ténèbres de l’été 1940, c’est d’Afrique qu’est venue la lumière des premières victoires   De 1940 à 1945, 160 000 tirailleurs sénégalais ont servi   Vous êtes les survivants de cette époque. Vous êtes une part de la mémoire de l’histoire de France», a-t-il solennellement déclaré.

Toulouse dans les airs

Samedi dernier, j’ai opéré un vol en hélicoptère du côté de Toulouse. Étonnamment, je n’étais encore jamais monté à bord d’un tel engin. J’ai adoré, mais pas seulement pour la vue, en fait (cela dit, elle était quand même grandiose). Non, ce qui m’a vraiment ébloui, c’est le principe de l’hélicoptère lui-même. Quand on y réfléchit, il faut une bonne dose d’imagination pour réaliser une machine de ce genre ! Ce n’est pas quelque chose que l’on retrouve dans la nature ! L’être humain est indiscutablement un être très inventif. Observez ce qu’il est parvenu à créer en l’espace de deux siècles : le train, la fusée, l’hélicoptère, et tant d’autres choses merveilleuses. On se demande où il en sera dans une centaine d’années ! Enfin, s’il survit jusque-là, évidemment. Parce qu’il est aussi parvenu, dans le même temps, à vivre deux guerres mondiales, à chambouler le climat, et à mettre sa propre survie dans la balance. Enfin, nul n’est parfait, comme on dit. Le fond du problème, c’est que cette capacité d’innovation dont il fait preuve est à chaque fois utilisée pour conquérir. L’énergie nucléaire est en la matière un cas d’école : elle a été étudiée comme source d’énergie par une science rêvant d’un monde meilleur, mais a été appliquée pour la première fois lorsqu’elle a été financée pour accoucher de la bombe nucléaire. La volonté initiale peut être parfaitement innocente, mais les subventions dont elle dépend la changent. Les scientifiques amènent de nouvelles technologies pour améliorer les choses, mais ceux qui généralisent ces innovations s’attachent quant à eux à gagner un maximum (que ce soit un territoire ou des votes). Ceux-là ne s’inquiètent pas des dommages collatéraux : c’est le bénéfice immédiat qui importe avant tout. Et c’est là que le bât blesse. Les scientifiques rêvent d’améliorer nos vies, mais ceux qui s’emploient à concrétiser leurs découvertes conduisent globalement à l’effet inverse. Certains diront que nous bénéficions de toutes ces inventions : mais elles ne nous serons pas d’un grand secours lorsqu’un quart de milliard d’humains sera obligé de migrer en raison du changement climatique ! Au fait, si vous n’avez jamais fait un tour en hélico, vous devriez : la virée est vraiment charmante. Et quand on découvre Toulouse depuis les hauteurs, le panorama qui s’offre aux yeux est franchement grandiose ! Suivez le lien pour toutes les infos pratiques sur ce vol en hélicoptère.

helicoptere1

AVIS France : jusqu’à -25% sur votre prochaine location !

Que ce soit pour un séjour romantique en ville, des vacances à la montagne ou un road trip, économisez jusqu’à -25% avec Avis quelle que soit votre destination.

Cette offre est disponible pour toute réservation effectuée avant le 31 janvier 2017 et un départ en location avant le 6 avril 2017. Pour bénéficier de la réduction, saisissez le code AWD L628400 lors de votre recherche de véhicule.

Cliquer ici pour réserver